NL  -  FR  -  EN  -  DE

Compositeurs

 
Ivo Mortelmans

° 19.05.1901 Antwerpen - † 20.08.1984 Oostende
- Compositeur, conducteur et professeur de musique
- Second fils ainée de Lodewijk Mortelmans
 
Ivo Mortelmans a re├žu ses premières leçons de musique de Karel Wymans, puis a commenc#xE9; ses #xE9;tudes musicales au conservatoire d'Anvers, contre la volonté de son père Lodewijk Mortelmans.
Il y reçoit les premiers prix en solfège, sous la direction d'Arthur de Hovre pour l'orgue (1923) et d'Edward Verheyden pour l'harmonie (1923). Son père lui donne ses premières leçons de contrepoint, après quoi il poursuit ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles avec Paul Gilson et Paulin Marchand.
 
En 1925, il remporte un premier prix en contrepoint pour le Jury Supérieur de Musique.
 
Parallèlement, il enseigne dans plusieurs instituts secondaires (1945-1953) et diverses écoles ou académies de musique à Anvers : solfège à Berchem (1925-1966), harmonie à Deurne (1939-1972), solfège, harmonie et histoire de la musique à Mortsel (1941-1966).
Entre 1930 et 1932, il a même été directeur de l'école de musique d'Eindhoven et chef d'orchestre de l'opéra local (1930-1935).
 
Jusqu'en 1944, il a été très actif comme chef de chœur de l'église Saint-Jean, de la chorale d'opéra de l'Opéra royal flamand (1921-1922), de la fanfare 'De Broederband' à Anvers (1926-1934), de l'harmonie 'De Kolpingszonen' à Bergen op Zoom (1936-1942) et pendant les années de guerre des soirées Lieder.
 
De 1934 à 1944, il est responsable de la critique musicale au journal 'Gazet van Antwerpen'.
Après avoir pris sa retraite en tant qu'enseignant, il s'est complètement retiré de la vie musicale publique.
En plus de plusieurs œuvres instrumentales, principalement des compositions vocales, Ivo Mortelmans a écrit avec l'accent sur l'art du Lied et le travail choral, pour lesquels la religion, la nature et l'amour pour son propre pays et son peuple (en d'autres termes : l'esprit folklorique flamand) ont été ses principales sources d'inspiration.
 
Il a une préférence prononcée pour le genre plus petit et une formulation serrée, dépouillée des constructions vides et des extensions. Stylistiquement, il fait le lien avec le romantisme, mais, dans la mesure où ceux-ci sont utiles et efficaces, il mélange les nouveautés dans son style. Ivo Mortelmans ne s'est jamais préoccupé d'un quelconque -isme. Il veut exprimer honnêtement et sans inhibition ce que l'affectif, le religieux, le poétique et le flamand vivent en lui. Son travail se caractérise par une expression exaltée et une solidité harmonieuse. Beaucoup de ses compositions trahissent une inspiration religieuse sincère et introvertie et dégagent un mysticisme subtil ou une atmosphère contemplative. Son talent littéraire fournit également un son de texte expressif et émotionnel, souvent délicat.
 

Ivo Mortelmans Geestelijk Concert


CD : Met Stenen En Zand, Track Nr.4
 
Sub Tuum Praesidium (30 sec)

 
L'oeuvre et les documents personnelles de Ivo Mortelmans fûrent remis au Centre d'Étude de la Musique Flamande par les héritiers du compositeur.
Ensuite le fichier fût déposé auprès de la Bibliothèque du Département d'Art Dramatique, Musique et Danse de l'école supérieure d'Anvers.
 
Oeuvres principales :
- Messes :
     * Missa Dona nobis pacem (1927),
     * Missa Jesu bone Pastor (1930),
     * Missa Gregoriana (1934),
     * Missa in hon. Sanctae Coletae (1937),
     * Missa Benedicamus Domino (1945)
- Cantates :
     * Zon en zee (1931)
     * Heil U Maria (1943)
     * Priestercantate (1947)
     * Klokkencantate (1950)
     * De vier seizoenen(1954)
- Oratoire
     * Sint-Lutgart-Oratoiurm,
        voor solostemmen, vrouwen- of kinderstemmen en kamerorkest (1946)
- Oeuvre de plein air :
     * Antwerps glorie, voor koor en orkest (1948)
     * Het spel van Gods liefde, voor koor en orkest (1951)
- Musique de chambre :
     * Zomerwolken, voor viool en piano (1926)
     * In kerkschemering, voor viool en piano (1927)
     * Paaswake, voor piano (1930)
     * Boertige dans, voor viool en piano (1943)
     * Zes dansen, voor piano (162-1963)
     * Elegische Parafrasen, voor piano (1969-1974)
- Harmonie :
     * Lodewijk Mortelmans herdacht (1968)
 
 
 
- Opera :
     * De krekel en de mier, korte sprookjesopera (z.j.)
- Oeuvres chorales :
     * Klaar bloed en louter wonden (1932)
     * Hoe schoon de morgendauw (1932)
     * De Vlaamsche Tale (1939; 1950)
     * Aan O-L-Vrouw van het Scapulier (1944)
     * Een liedeken van blijdschap (1946)
     * Natuur (1946)
     * Triomftocht der zoekers (1948)
     * Aan Sinte-Cecilia (1949)
     * Het lied der bloemen (1951)
     * De hemelvaart van Maria (1952)
     * Het leven is een krijgsbanier (1954)
     * Drie Mariagezangen (1956)
     * Geestelijke Rondgang (1956-1957)
     * Laatste Groet (1960)
     * Gelijk de Anemoon (1965)
     * Adagio-koorcyclys (1959-1960)
     * Lied van de Zieleherder (1962)
     * Jezus ik ben gereed (1962)
- Orchestre :
     * Kerstballade (1958)
     * Koning Winters Dood (1930)
     * De Zwijger-bespiegeling (1933)
     * Het Dorp (1938)
.. et: lieds prophanes et réligieuses, compositions pour piano, oeuvres pour orgue, canons à 2 voies (1942), lieds populaires, oeuvres pour chorale, motetts.
 
Source : Algemene Muziek Encyclopedie : H.Heughebaert p.388

 

TOP